Destruction des sites archéologiques

 
 

sumer

 
 

Destruction des sites archéologiques en Irak

 
 

Le territoire irakien comporte près de 10 000 sites archéologiques officiels, dont 15% seulement ont été explorés à ce jour, selon l’archéologue McGuire Gibson. Mais près de 15 000 autres sites majeurs existeraient, sur lesquels aucune fouille n’a jamais été menée. Ceci n’empêcha pas le nouvel ordre mondial de faire table rase du passé. On estime à plusieurs milliers le nombre de chantiers de fouilles du sud de l’Irak rasés dans l’indifférence générale, un véritable désastre pour le monde de l’archéologie et pour le patrimoine mondial de l’humanité.

 
 

Des tonnes de vestiges bibliques réduites à l’état de poussière et perdues pour l’éternité au nom de la paix. Parmi les destructions officielles et répertoriées, nous pouvons citer le temple pyramidal d’Ur frappé par 400 missiles ?!! et les ruines du temple de Ctesiphon fortement endommagées par les bombardements.

 
 

Référence : Chroniques du Gir-Ku – Anton Parks

Groupe Neuronique Sumérien

 
 

Share This Post
Have your say!
00

Leave a Reply

Traduction »