Correction – Rédaction

Enfin un club pour améliorer la qualité de votre vie !!!

RÉDACTION, RÉÉCRITURE, CORRECTION 
DE TEXTES FRANÇAIS

Cliquez Ici … Pour Vous Inscrire au Club Qualitative Life …

[iframe src=”https://www.youtube.com/embed/dBm6AejDdN4″ width=”100%” height=”340″]
À l’ère des textos, sms et autres tweets,
la beauté d’un texte bien écrit reste encore un atout majeur
pour mettre en valeur toute création personnelle.À cette fin, une équipe compétente et expérimentée vous offre
un service de rédaction, réécriture, correction de textes français  de toute nature :
livres, conférences, revues, sites, blogs, newsletters, thèses, mémoires, poésies,
curriculums vitae, plaquettes de présentation, discours, vidéos, diaporamas,
textes issus de traductions, etc.Les vérifications, corrections et reformulations porteront
sur l’orthographe, la grammaire, la conjugaison, la syntaxe,
la typographie, les répétitions, les incohérences, tout en respectant, bien sûr, la trame et le sens d’origine.

Pour votre confort nous vous indiquons que vous pouvez entrer en contact avec l’administrateur de ce groupe neuronique qui se fera un plaisir de vous piloter
ou de vous apporter les compléments d’informations qui vous manquent.

Pour écrire à Chouilane Cliquez Ici

Share This Post
Have your say!
00
41 Comments
  1. La beauté d’un texte bien écrit…

  2. Quelle justesse et grandeur dans les mots que ce texte !

  3. TRÈS JOLIE PRÉSENTATION – MERCI

  4. Une virgule en moins, et ça change tout… !

  5. Merci c’est très instructif !!!

  6. La valeur des mots… !

  7. Très jolie présentation, couleurs et musique douces pour introduire la douceur et la beauté dans l’écriture…

  8. ah ! le bon temps des dictées !!

  9. L’essentiel est en effet invisible pour les yeux.

  10. « Petit poème tranquille
    qui doucement s’écrit
    au contact de la plume,
    de l’encre et du papier
    Et l’âme du poète
    de son cœur à ses doigts
    virevolte et fredonne
    des petits mots de joie. »
    Fadièse

  11. “Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années.”
    Corneille – Le Cid

  12. “Qui ne connaît la valeur des mots ne saurait connaître les hommes.”
    (Confucius)

  13. Les Mots… La Parole…

  14. “Il n’est pas besoin de grandes phrases pour comprendre, il suffit d’aimer et de retrouver le canal télépathique qui résonne avec la trame secrète de l’existence.”
    IJP. Appel Guéry

  15. Ecrire pour imaginer de nouvelles couleurs…

  16. Avec la plume, manifester et affirmer son élan, son enthousiasme et sa présence…

  17. Merveilleuse Année à tous ! ***

  18. “L’art commence là où le signe finit.”
    H. Meschonnic

  19. Le plaisir de se ressourcer dans un magnifique monde virtuel… !

  20. La poésie, un chant de l’âme…

  21. “Par le moyen de ce chant sans musique et de cette parole sans voix, nous sommes accordés à la mélodie de ce monde.”
    Paul Claudel

  22. Se laisser inspirer, apprivoiser les voyelles et les consonnes et faire vibrer la corde des mots…

  23. Oser écrire pour se retrouver…

  24. AVOIR et ÊTRE
    de Yves Dutheil

    Loin des vieux livres de grammaire,
    Écoutez comment un beau soir,
    Ma mère m’enseigna les mystères
    Du verbe être et du verbe avoir.

    Parmi mes meilleurs auxiliaires,
    Il est deux verbes originaux.
    Avoir et Être étaient deux frères
    Que j’ai connus dès le berceau.

    Bien que opposés de caractère,
    On pouvait les croire jumeaux,
    Tant leur histoire est singulière.
    Mais ces deux frères étaient rivaux.

    Ce qu’Avoir aurait voulu être
    Être voulait toujours l’avoir.
    À ne vouloir ni dieu ni maître,
    Le verbe Être s’est fait avoir.

    Son frère Avoir était en banque
    Et faisait un grand numéro,
    Alors qu’Être, toujours en manque,
    Souffrait beaucoup dans son ego.

    Pendant qu’Être apprenait à lire
    Et faisait ses humanités,
    De son côté sans rien lui dire
    Avoir apprenait à compter.

    Et il amassait des fortunes
    En avoirs, en liquidités,
    Pendant qu’Être, un peu dans la lune,
    S’était laissé déposséder.

    Avoir était ostentatoire
    Lorsqu’il se montrait généreux,
    Être en revanche, et c’est notoire,
    Est bien souvent présomptueux.

    Avoir voyage en classe Affaires.
    Il met tous ses titres à l’abri.
    Alors qu’Être est plus débonnaire,
    Il ne gardera rien pour lui.

    Sa richesse est tout intérieure,
    Ce sont les choses de l’esprit.
    Le verbe Être est tout en pudeur,
    Et sa noblesse est à ce prix.

    Un jour à force de chimères,
    Pour parvenir à un accord,
    Entre verbes ça peut se faire,
    Ils conjuguèrent leurs efforts.

    Et pour ne pas perdre la face
    Au milieu des mots rassemblés,
    Ils se sont répartis les tâches
    Pour enfin se réconcilier.

    Le verbe Avoir a besoin d’Être
    Parce que être, c’est exister.
    Le verbe Être a besoin d’avoirs
    Pour enrichir ses bons côtés.

    Et de palabres interminables
    En arguties alambiquées,
    Nos deux frères inséparables
    Ont pu être et avoir été.

    … Oublie ton passé, qu’il soit simple ou composé,
    Participe à ton Présent
    pour que ton Futur soit Plus-que-Parfait…

  25. Censé et sensé…

    On est censé écrire « sensé » lorsqu’il s’agit de quelque chose de raisonnable, tandis qu’il est sensé d’écrire « censé » lorsqu’on fait référence à une obligation.

  26. Les relectures et corrections sont souvent “oubliées” dans la presse : – LA grassE mat’ – Oh !

  27. “Il y a une autre réalité que la simple réalité.”
    IJP. Appel Guéry

  28. “Un enfant qui lit sera un adulte qui pense.”

  29. Communier avec l’intérieur de l’âme.

  30. Quelques fautes courantes… ! *

  31. Un texte magnifique !

  32. Eh oui, les temps changent, et les cibles aussi… ! *

  33. “Les mots ne doivent être que le vêtement, sur mesure rigoureuse, de la pensée. Il n’y a pas de synonymes. Il n’y a que des mots nécessaires, et le bon écrivain les connaît. Les mots sont la monnaie d’une phrase. Il ne faut pas que ça encombre.”
    Jules Renard

  34. « Entre Ce que je pense, Ce que je veux dire, Ce que je crois dire, Ce que je dis, Ce que vous avez envie d’entendre, Ce que vous entendez, Ce que vous comprenez… il y a dix possibilités qu’on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même… »
    Bernard Werber

  35. Au-delà de nos 5 sens…

  36. “Qu’on se taise”

    J’ai pris refuge au fond de moi
    Pour trouver l’ombre et la fraîcheur,
    je veux descendre au plus profond
    Pour y être vraiment très loin,
    Loin des soucis, loin des remords,
    Loin des questions loin des réponses,
    Loin des tracas, des religions.
     
    Je ne veux rien qui encombre mon cœur,
    Rien qui l’inquiète et trouble sa ferveur.
    Je veux le grand silence et le vide si pur
    Où je voudrais rester pendant des heures
    à écouter le temps qui passe,
    Et où il semble qu’on entend
    Le pas de Dieu marchant dans les étoiles.

    Poème d’Edgar Cayce
     

  37. “Un texte est composé d’une forme, d’un contenu et d’un sens.
    Les gens ordinaires s’arrêtent à la forme.
    Les gens intelligents comprennent le contenu.
    Et les Sages en saisissent le sens.”

    Mikhaël Aïvanhov

  38. “Le talent seul ne suffit pas pour faire un écrivain. Derrière un livre, il doit y avoir un homme.”

    Ralph Waldo Emerson

  39. Réforme de l’orthographe : ce qui change vraiment…

    Quels mots pourront voir leur orthographe modifiée ?
    Le premier concerné par ces rectifications : l’accent circonflexe, souvent vestige d’un «s» qui a disparu avec l’évolution de notre langue. Le «chapeau» qui donne des migraines aux CP ne sera plus obligatoire sur les lettres i et u, sauf quand il marque une terminaison verbale («qu’il fût»), sur les noms propres, ou quand il apporte une distinction de sens. «Mûr» conservera par exemple son accent pour ne pas le confondre avec «mur». Le verbe «s’entraîner» écrit avec un simple «i» sans accent ne sera en revanche plus considéré comme une faute.

    Dans le viseur de l’Académie également, les traits d’union et les «ph». «Chauvesouris», «millepatte», «portemonnaie», ou «weekend» pourront s’écrire en un seul mot. Les sages ont aussi voulu simplifier des tournures orthographiques peu intuitives («ognon» au lieu d’«oignon», «nénufar» plutôt que «nénuphar») et corriger certaines anomalies ou rendre cohérents des mots d’une même famille (comme «souffler» et «boursoufler», ce dernier pouvant prendre deux «f»).

    Autres changements : certains accents («cèleri», «crèmerie», «règlementaire», «sècheresse»), ou encore le participe passé, qui pourra devenir invariable dans le cas où le verbe «laisser» est suivi d’un infinitif (elle s’est laissé mourir, ils se sont laissé faire).

    Au total, 2 400 mots ont subi un lifting, soit environ 4% du lexique de la langue française.

  40. A lire à haute voix pour saisir le piquant des mots !

  41. C’est excellent on ne se rend pas compte à quel point la langue française est nuancée…

Leave a Reply

Traduction »